L’engagement de ces deux citoyens ne date pas d’hier mais le scrutin du 14 octobre sera une grande première. Leur expérience et leur intégration dans la seconde entité la plus peuplée de Mons devraient être un atout pour Mons en Mieux. Bouchez en est conscient :

« Ils ont des boulots, ils ne vivent pas de la politique mais sont engagés, depuis toujours, pour leur ville. L‘implication d’Estelle et de Mickaël dans Mons en Mieux représente un véritable engagement citoyen désintéressé. »

(article à lire sur www.dhnet.be )

 
Lire également :