“Le MR a déposé une motion hier soir lors du conseil communal de Mons pour que le différentiel salarial du bourgmestre mais aussi de son premier échevin soit reversé à la ville. Ce qui aurait permis une économie de près de 120.000 euros par an. À notre grande surprise, le bourgmestre a refusé notre motion ! Ainsi, Elio Di Rupo et Nicolas Martin continuent à percevoir 150%, soit près de 188.000 euros bruts par an, découlant de leurs mandats de député et de membre d’un exécutif communal.”

(article à lire sur www.dhnet.be)