Un peu comme François Hollande qui n’ose pas défendre son bilan et demande à Valls de s’y coller. L’expression d’un pouvoir en échec et en déclin.
C’est en tout cas, un nouvel élément qui prouve que la stratégie de rupture de Mons en Mieux! fonctionne. Oui un autre avenir qui rompt avec le fatalisme, le chômage et la précarité est possible pour Mons et ce changement c’est nous qui allons l’incarner ! Ce qu’on veut c’est Mons en Mieux!

Lire également :