« Beaucoup m’ont critiqué mais ce lundi matin, il sera compliqué de me prendre encore pour un farfelu. Je ne suis plus qu’à 2.700 voix d’Elio Di Rupo alors que je me trouvais à 12.000 voix de lui en 2012. Je remercie d’ailleurs les Montois mais aussi mes candidats qui n’ont pas hésité à faire campagne pour moi aussi. »

(article à lire sur www.laprovince.be)