Pour le chef de l’opposition libérale, pas de doute : l’événement va fausser la campagne. Il a donc décidé de saisir préventivement la commission des dépenses électorales du parlement wallon. Il demande de mettre à charge des candidats qui en tireraient profit « l’ensemble des supports et événements » de Mons 2018.

(article à lire sur www.lesoir.be )