Ce mardi 24 août, Georges-Louis Bouchez rencontrait les journalistes de BX1 pour discuter d’évènements récents marquants tels le Covid 19, les inondations en Wallonie, le changement de régime en Afghanistan mais aussi des enjeux politiques, sanitaires et institutionnels de la rentrée.

Le Président du Mouvement Réformateur a insisté sur le taux de la vaccination très faible à Bruxelles qui reflète un « échec de la cohésion sociale » tout en insistant que le fait que le coronapass ne constitue en rien une solution.

« Cela fait de nombreuses années que le MR dénonce la paupérisation de Bruxelles mais aussi la segmentation de la population qui conduit à détruire la cohésion sociale. On a trop longtemps assigné des populations à des quartiers, les coupant d’une construction collective. Le fait de ne jamais avoir investi pour des écoles de qualité, de s’être donné bonne conscience en créant des maisons de quartiers et en subsidiant des associations qui ont parfois accentué le phénomène de communautarisation au lieu de le réduire, sont autant de fautes politiques que nous avons dénoncé régulièrement. »

Découvrez l’interview en intégralité