Depuis, il a coulé de l’eau sous les ponts. Et voilà que la Fondation Mons 2025 prévoit de donner un petit coup de rafraîchissement, non pas au chancre, mais à sa bâche. « C’est assez surprenant« , s’étonne Georges-Louis Bouchez, conseiller de Mons en Mieux. « Certes, la bâche Mons 2015 était devenue dépassée. Mais aux dernières informations, la démolition de ce chancre avait été annoncée pour 2019. J’espère que ce projet artistique ne cache pas un retard voire une annulation du dossier. »
(article à lire sur www.dhnet.be )