Au lendemain des élections présidentielles françaises, le président du MR s’est entretenu avec l’ambassadeur de France en Belgique François Sénémaud.

Alors que les élections présidentielles françaises se concluent par la reconduction d’Emmanuel Macron pour un second mandat, à la grande satisfaction du MR, on ne peut que s’inquiéter face au score important obtenu par Marine Le Pen. Ce résultat démontre que les idées extrémistes et populistes séduisent un nombre de plus en plus important d’électeurs, auxquels il est très important de s’adresser. La Belgique n’a pas échappé au débat ces derniers jours, suite à la confrontation télévisée entre Georges-Louis Bouchez et le président du Vlaams Belang sur la VRT. La montée des extrêmes a d’ailleurs été un thème abordé par le président du MR avec l’ambassadeur de France en Belgique François Sénémaud lors de leur rencontre.

Les deux hommes ont également échangé sur les liens très forts qui unissent leurs deux pays, sur le plan économique, culturel ou en matière de sécurité. Il a aussi été question de l’avenir de l’Europe, alors que le MR et le parti d’Emmanuel Macron travaillent au sein du même groupe parlementaire au Parlement européen, et que tous deux ont une approche résolument orientée vers un redéploiement du projet européen en matière économique, de santé, défense ou de droits humains. La recomposition du paysage politique français a également été au cœur des discussions.