Georges-Louis Bouchez, c’est tout l’inverse : il se nourrit de l’imprévu, se passionne pour les grandes orientations politiques et a un avis sur tout. Son personnage, il l’a construit contre Elio Di Rupo et son emprise sur Mons.

(article à lire sur www.lalibre.be)