La journaliste Hadja Lahbib a prêté serment entre les mains du Roi en tant que ministre des Affaires étrangères, des affaires européennes, du commerce extérieur, et des institutions culturelles fédérales.

La schaerbeekoise succède à Sophie Wilmès, qui a démissionné pour prendre soin de sa famille et en particulier de son mari.

« C’est un moment particulier, et je suis très ému », déclare Georges-Louis Bouchez. « J’ai une pensée pour Sophie bien sûr, et je suis aussi très fier que Hadja Lahbib ait accepté ma proposition. Elle était mon premier et unique choix, en raison des qualités qu’on lui connait. Je me sens honoré de pouvoir compter sur elle pour défendre les valeurs chères au MR. Hadja incarne parfaitement la méritocratie qui me tient tant à cœur. Elle est née dans un coron à Boussu et a présenté le JT pendant 12 ans. Et maintenant elle sera le visage de notre pays à l’étranger ».

Hadja Lahbib connaît bien son sujet. Elle a été grand reporter pendant de nombreuses années et a couvert l’actualité internationale comme le conflit au Proche-Orient, en Afghanistan, les élections aux Etats-Unis mais aussi des actes de terrorisme à travers le monde. Elle s’est rendue plusieurs fois aux Etats-Unis pour les élections américaines. Elle maîtrise très bien les matières internationales. Son intérêt pour les institutions culturelles est également bien connu. Elle a une véritable légitimité en la matière puisqu’elle était jusqu’à ce jour en charge du dossier de candidature de Bruxelles comme capitale européenne de la Culture en 2030. Elle a également présenté le concours Reine Elisabeth pendant plusieurs années et a réalisé toute une série de documentaires et d’émissions culturelles et artistiques.

« J’imagine bien votre surprise », explique Hadja Lahbib. « Mais il y a des coups de téléphone qui nous font basculer dans une autre vie. Il y a de longues conversations, sans tabous, qui m’ont mené à cette décision. Mon histoire a toujours été inscrite dans la volonté de témoigner, de donner à voir le monde autrement. J’ai l’envie de de contribuer à faire avancer les choses, pour un monde plus juste, plus équitable et plus libre. La proposition est audacieuse et ma réponse l’est tout autant ».

Hadja Lahbib a également eu un mot pour Sophie Wilmès. « J’hérite de son cabinet, qui est solide. Sophie Wilmès m’a guidé dans ma décision. Elle a marqué de son humanisme le ministère des Affaires Etrangères, notamment lors de l’évacuation de l’Afghanistan l’an dernier ».

Hadja Lahbib est immédiatement au travail puisqu’elle a rejoint le conseil des ministres juste après sa prestation de serment. Lundi elle rejoindra le Conseil européen des Affaires Etrangères qui sera suivi par un déplacement à Kiev pour la réouverture de l’ambassade de Belgique.

David Clarinval, qui remplaçait Sophie Wilmès au poste de vice-premier ministre MR, continuera à assumer cette fonction avec la détermination qu’on lui connait jusqu’à la fin de la législature, en plus de ses attributions PME, classes moyennes et agriculture.

 

BIO EXPRESS
·         Née à Boussu en 1970

·         Diplômée de l’Université libre de Bruxelles en journalisme et communication

·         Journaliste sur les matières internationales (Proche-Orient, Afghanistan, élections aux Etats-Unis, actes de terrorisme à travers le monde, etc.)

·         Présentatrice de journaux télévisés

·         Conceptrice de programmes culturels et de documentaires de 1993 à 2020.