Georges-Louis Bouchez s’est exprimé ce mardi 10 août dans le journal La Province. Il dénonce le gestion de la ville de Mons par les socialistes : elle est la commune la plus commune la plus endettée de toute la région de Mons-Borinage.

« Afin de garantir un certain clientélisme, le Bourgmestre de Mons dépense sans compter. Le problème est que c’est aux montois de payer l’addition. A ce jour, chaque montoise, chaque montois a une dette individuelle qu’il ne connaît pas de plus de 3.200,00 euros et ce chiffre ne fait que s’aggraver avec une explosion prévue en 2024… Comme par hasard, après les élections communales ! », déclare le chef de file de Mons en Mieux.

Face à cette situation insoutenable, Mons en Mieux interpellera les autorités compétentes sur cette question et déposera une motion lors du prochain conseil communal afin que le CRAC (le centre régional d’aides aux communes) intervienne.

Retrouvez l’article dans Sudinfo