Le Président du Mouvement Réformateur a donné le weekend dernier une interview dans le journal Sudpresse. L’occasion pour le libéral d’expliquer sa position concernant les demandeurs d’emploi qui refusent certaines offres issues de métiers en pénurie.

Pour Georges-Louis Bouchez, les choses sont très claires : ” Il y a 125 métiers en pénurie en Wallonie. (…) Cela me devient insupportable qu’un demandeur d’emploi puisse refuser une fonction dans un métier en pénurie. Il faut des règles plus strictes.”

Lire l’interview originale du samedi 31/07

Lire le dernier article sur le sujet

Suite à cet entretien, nombreuses ont été les personnes à “s’indigner de tels propos”. Sur ces propos, le Président du Mouvement Réformateur assume entièrement et réitère son positionnement dans un long message Facebook posté ce mardi 3 août.