« Après la politique, j’envisage de travailler dans le football » 

Cette semaine, le Président du MR, Georges-Louis Bouchez est revenu dans le journal La Libre sur sa passion pour le football et en a profité pour glisser quelques confidences sur sa vie après la politique.

Entre la présidence des Francs borains, ses ambitions liées au sport, ses souvenirs marquants… découvrez le portrait du président du MR sous un tout autre angle.

Lire l’interview dans La Libre 

 

« Il manque de projets mobilisateurs à Mons » 

 Georges-Louis Bouchez s’est exprimé ce jeudi sur l’avenir de la ville de Mons. « Il faut arrêter avec les task forces qui nous ressassent les atouts et les faiblesses que l’on connait par coeur. J’en ai marre des consultants qui nous expliquent ce que l’on sait déjà avec des mots compliqués. Il est temps d’aller au bout des décisions politiques. Et il faut pouvoir le faire en réunissant toutes les forces de la région. Ministre-président, président de parti, bourgmestres, députés… La période post-covid appelle une mobilisation forte ».

Retrouvez l’interview en intégralité dans la DH

 

Georges-Louis Bouchez fait le point après neuf mois de Vivaldi: «Les sept partis de la majorité doivent s’engager à préparer la Belgique de 2030»

Ce samedi 31 juillet, Georges-Louis Bouchez est l’invité de l’interview politique du weekend dans les journaux Sudpresse. Pour le Président du MR, tous les partenaires du gouvernement Vivaldi doivent préparer le bicentenaire de la Belgique en 2030, en respectant l’accord de gouvernement et en travaillant ensemble jusqu’à la fin de la législature. A ce sujet, le PS devra clarifier sa position sur l’avenir de notre pays et affirmer ses choix. Il ne peut pas être avec un pied dans le gouvernement Vivaldi et avec un autre dans des ambiguïtés permanentes avec la N-VA de Bart De Wever.

Lire l’interview dans Sudinfo