L’actualité sensible de ces derniers jours a amené un certain nombre de demande des médias à propos de la situation sanitaire et des discussions autour de l’énergie.

Le MR demande à travailler de façon objective et d’envisager des mesures proportionnée pour endiguer la reprise de la pandémie du Covid-19 et faire baisser la courbe des contaminations.

Il plaide pour une communication claire qui rassemble les citoyens et invite les experts à la plus grande réserve et prudence dans leur communication au grand public.

Nos citoyens ont besoin de pédagogie et non de cacophonie.

Il a également appelé à davantage de rationalité dans la gestion de l’épineuse question de l’énergie nucléaire. Les faits restent les faits, 50 % de l’approvisionnement n’est pas garanti, les prix sont déjà plus élevés et la préoccupation du MR sur le niveau d’émission de CO2 reste grande. Le rapport du GIEC est clair : nous avons 8 ans pour inverser la courbe du réchauffement climatique et nous ne pouvons nous permettre de nous engager aujourd’hui dans des choix qui nous coûteront extrêmement chers par la suite. Il est regrettable que les ecologistes soient ceux qui nous dirigent vers un choix qui sera responsable de milliers de tonnes de CO2 supplémentaires.

Il a également abordé la question des revendications des policiers : il est essentiel pour le MR d’offrir une meilleure reconnaissance financière et sociale des policiers. Un agent qui démarre touche 200 euros de moins qu’un agent de la STIB. Les deux rendent des services à la population mais la pénibilité du travail de policier ne se reflète absolument pas dans leur rémunération. Leurs conditions de travail doivent également être améliorées et leur protection contre toute brutalité renforcée.

Retrouvez les expressions du président dans :

Jeudi en Prime (RTBF)

L’Echo