Ce samedi 23 juillet, Georges-Louis Bouchez plaidait pour la prolongation de plus de deux réacteurs lors du journal de la VRT.

Le Mouvement Réformateur a été le seul parti à s’être battu pour le prolongation du nucléaire en Belgique et à avoir résisté à sa fermeture. Le travail paie : ce qui était impossible il y a quelques mois ne l’est plus. Il est temps à présent d’envisager la suite du nucléaire en Belgique car deux réacteurs ne seront pas suffisants.

” Sans cela, notre Pays risque le black out et desprix dramatiques. À l’heure où chaque Pays européen travaille à réduire sa dépendance au gaz, il est irresponsable de faire le chemin inverse. Le nucléaire s’impose comme une évidence climatique, économique et de sécurité.” a déclaré le Président du Mouvement Réformateur.

 

Découvrez également son intervention pour la RTBF ici