Rock n Roll

Après deux éditions annulées à cause du Covid, les festivaliers ont pu à nouveau se rendre à Rock Werchter. Parmi eux il y avait le président du MR Georges-Louis Bouchez. Et quoi de plus rock ‘n’ roll que d’aller sur la plaine de Werchter en costume cintré et avec des chaussures cirées ? En passant directement d’une réunion politique à la foule, la musique tonitruante, la boue et la bière sans alcool.

Sur place, il a croisé le député N-VA Theo Francken. « La musique réunit à Rock Werchter : les poids lourds politiques Bouchez et Francken fraternisent le premier soir du festival », a titré HLN.be. Entre les selfies avec les festivaliers enthousiastes, Georges-Louis Bouchez a également rencontré Fabio Sala, PDG d’AB InBev pour le Benelux et la France. Au stand du brasseur belge, il a terminé la soirée par un verre (toujours sans alcool) avec l’équipe belge d’AB Inbev.

« Schild en vriend »

Le lendemain, Georges-Louis Bouchez était invité à Courtrai. Sur la terrasse du bistrot branché Balthazar, il a dîné au coucher du soleil avec le vice-Premier ministre Vincent Van Quickenborne (Open VLD), la bourgmestre Ruth Vandenberghe et l’échevin Wouter Allijns (tous deux membres de la Team Burgemeester). De là, il a marché avec de nombreux habitants de Courtrai jusqu’aux rives de la Lys et aux Tours du Broels, où il a été accueilli par Axel Ronse, échevin de la culture et député flamand de la N-VA. Il l’avait invité au Spectacle musical 1302,qui retrace la bataille des éperons d’or. L’accueil était chaleureux, la musique époustouflante. Avec un beau décor et des jeux de lumière, reflétés par la calme Lys.

Le président du MR a salué les ministres flamands Matthias Diependaele et Ben Weyts (tous deux N-VA). Lors de la réception qui a suivi sur la scène musicale, il a félicité l’ensemble de l’équipe du Musical et s’est entretenu avec les habitants de Courtrai. Axel Ronse présente Georges-Louis Bouchez comme « un sympathique Leliaard de Mons » (NB : Leliaard est un mot flamand qui désigne les flamands partisans de la France durant le conflit qui a opposé le comté de Flandre et le Royaume de France au début du 14e siècle). Georges-Louis Bouchez a enfin relevé le défi ultime. Sans sourciller, il a répété le slogan « Schild en Vriend » (expression qui signifie « bouclier et ami », qu’il fallait prononcer durant ce conflit pour prouver l’appartenance au camp flamand). et il a donc survécu à sa visite dans la ville des Epérons d’Or.

Découvrez l’article sur Rock Werchter 

Découvrez l’article sur SpektakelMusical 1302