“Le duel des prochaines élections en Belgique francophone sera entre le MR et le PTB, j’en suis convaincu. Contrairement à Ecolo, nos deux partis croient en la croissance, mais nos modèles économiques et notre vision de société sont diamétralement opposés.” Georges-Louis Bouchez, président du MR, s’est exprimé cette semaine dans l’hebdomadaire Knack lors d’une double interview musclée avec Raoul Hedebouw, président du PTB. Il a réaffirmé qu’en aucun cas il ne formera un gouvernement avec des partis extrêmes, dont le PTB fait partie.

“Si un cordon sanitaire existe pour l’extrême droite, pourquoi pas pour l’extrême gauche”, argumente GLB. “Leur attitude envers la propriété privée et la liberté d’expression est problématique. Leurs convictions politiques sont incompatibles avec la démocratie. Tant le Vlaams Belang que le PTB utilisent et capitalisent l’image de l’ennemi. Pour un parti, c’est l’étranger, pour l’autre, le riche.”