Réunis ce vendredi matin dès 9h30 pour une conférence de presse, le président du MR Georges-Louis Bouchez, le Président du MR Bruxelles et député bruxellois David Leisterh, le député fédéral Denis Ducarme, la députée fédérale et bourgmestre de Courcelles Caroline Taquin, la ministre de l’Enseignement supérieur, de l’Enseignement de la Promotion sociale, de la Recherche scientifique, des Hôpitaux universitaires, de l’Aide à la jeunesse, des Maisons de Justice, de la Jeunesse, des Sports et de la Promotion de Bruxelles Valérie Glatigny, le bourgmestre d’Uccle Boris Dilliès, ont présenté une série concrètes de mesures fédérales, régionales et locales.

Pour rappel, ces propositions s’inscrivent notamment en réponse aux émeutes après le match Belgique-Maroc d’il y a quelques jours.

Ces représentants ont présenté à tour de rôle une vingtaine de mesures qui seront discutées au sein des parlements, textes qui doivent faire l’objet de textes législatifs. Des mesures telles que toucher au portefeuille, accélérer les procédures en justice, renforcer le métier et le statut des policiers (reconnaissance, salaire, respect),  ainsi que de leur formation.

Une série de mesures

  1. Modifier le Code pénal pour lutter contre les casseurs :

-Intégrer l’interdiction de manifestation dans le code pénal en cas de condamnation pour certains faits ; Créer une base de données spécifique des personnes interdites de manifester (ex. troubles à l’ordre public)

-Considérer comme délit le fait de faire usage de fusées d’artifices, sans motif légitime, lors de manifestation publique

-Punir pénalement le non-respect du drapeau

-Rendre possible le contrôle des effets personnels des passants lorsqu’il existe un risque de troubles à l’ordre public

  1. Comparution et sanction sans délai des casseurs
  2. Suspension des allocations sociales pour ceux qui en percevaient, en cas de récidive (suspension des allocations familiales, suppression de certaines gratuités, etc.)
  3. Assurer la sécurité des policiers et revaloriser leur métier :

-Utilisation légale des bodycams par les policiers visant à objectiver une situation

– Revalorisation salariale des policiers et prévoir un aménagement de fin de carrière moderne

  1. Le rôle de la Région bruxelloise en matière de sécurité et de prévention :

-Activer en urgence l’institution Bruxelles Prévention et Sécurité (BPS) dans son rôle de coordination et de prévention à Bruxelles

-En terme de cohésion sociale : offrir davantage de perspectives d’avenir à la jeunesse bruxelloise dans les quartiers défavorisés.

  1. Les outils des autorités locales

-Utiliser de façon systématique et de manière coordonnée au niveau communal la circulaire visant une interdiction individuelle et préventive de manifestation

– Développer davantage encore les réseaux caméras dans les communes

  1. Miser aussi sur les actions préventives (FWB)

-Soutenir les projets qui rapprochent la police des jeunes (projet « Respect mutuel »)

La presse en parle :

Lire l’article de SudInfo

Lire l’article de La Libre

Lire l’article de la RTBF

Lire l’article de BX1

Lire l’article L’Avenir